Site sommital du fort de la Bastille à Grenoble
Renseignements 04 76 00 92 25 - Ouverture : du mardi au dimanche de 11 h à 18 h
Accès : par le téléphérique, par les sentiers pédestres de la Bastille,
en voiture avec stationnement possible sur le parking du glacis.







 
Les Alpes au fil de l’Histoire

Le XIXe siècle et l’apparition des Troupes de montagne étrangères

La création des Troupes alpines françaises

La conquête de la montagne

L’expertise de la montagne

1914-1918, le baptême du feu

1939-1940, les Alpins sur tous les fronts

Alpins en Résistance

Autriche et Algérie

Opérations Extérieures (OPEX)

Aménagement du territoire

Identité et Culture

 
 
Alpins en Résistance
 
Deuxième pièce du cycle où le spectateur est convié, dans une reconstitution de maquis, à assister à une scène du quotidien des Alpins lors de la Résistance.

Suite à la démobilisation, en 1942, de l’armée d’armistice, de nombreux militaires, à nouveau disponibles, s’engagent dans le combat pour la liberté et l’honneur de leur pays. Certains rejoignent les forces françaises libres, d’autres s’engagent dans la Résistance intérieure.

Plusieurs bataillons d’active vont se reconstituer spontanément au sein de l’armée des ombres. Des cadres alpins fournissent également l’ossature de plusieurs maquis de montagne, permettant d’encadrer efficacement et de former des volontaires souvent ignorants des méthodes de combat.

Des officiers comme Vallette d’Osia, Le Ray, de Reyniès, Tom Morel, Anjot, Poiteau dit « Stéphane », Pourchier ou Bulle ont marqué, pour beaucoup au prix de leur vie, l’histoire de la résistance alpine.
Article précédent : Identité et Culture   Article suivant : Opérations Extérieures (OPEX)